Les plus belles descentes de canyoning à Prades et ses alentours

Le canyoning à Prades est une destination incontournable en France

Les extraordinaires canyons de Prades et de ses vallées. Le plus connu est le Llech

Le canyoning au village de PradesLa ville de Prades est une destination prisée par les adeptes de canyoning. En effet, malgré qu’il n’y ai pas de canyon sur la ville en elle-même, cette dernière se situe au milieu d’une vaste zone de pratique. En 2016, la démocratisation du canyoning à Prades a même explosé, grâce au « RIF » : un rassemblement national de passionnés. Je vais vous présenter, les descentes les plus connues et les plus incroyables dont le Llech. En tant que moniteur, je ne pourrai pas vous accompagner dans tous ; en effet, certains ne sont pas accessibles aux débutants. L’objectif premier de mon article étant de vous présenter tout ce qu’il y a de mieux à faire dans le coin pour les débutants comme pour les chevronnés et de vous permettre de belles découvertes !

Présentation du spot
Le village, ou bien dirons nous, la ville de Prades se situe dans le Conflent : une région culturelle au sein du département des Pyrénées Orientales. Elle est au pied de la montagne sacrée des Catalans : Le mont Canigou. Cette montagne regorge de richesses Géologiques inestimables. Nous y retrouverons les principaux canyons du département.

Plus loin, dans le Fenouillèdes, je vous présenterai également la splendeur du Galamus : une randonnée aquatique surprenante. Plus près des plages de sable fin, dans le Vallespir : je vous présenterai de splendides richesses parfois oubliées, comme le canyon du Mas Calsan ou encore l’incroyable Gourg des Anelles.
L’ensemble des sites du Conflent et du Vallespir sont constitués de roche de type Gness (roche particulièrement solide). Bien qu’habituellement les cours d’eau ont du mal a creuser des toboggans et des piscines d’eau dans cette roche : les 40 millions d’années d’âge de la montagne ont permis aux rivières de parvenir à creuser l’exceptionnel. Nous retrouverons peu de calcaire dans notre département à l’exception d’un seul canyon : le fameux Galamus.

Des gorges profondes, taillées et lissées dans la roche , forment dans tous les canyons de Prades de gigantesques gorges et falaises. Les toboggans naturels, les piscines d’eau dans lesquels nous pouvons sauter, les cascades d’eau à descendre en rappel ont traversé les âges et nous attendaient depuis déjà quelques millions d’années !

Le Conflent et la vallée de Prades

Le Llech

Le Llech, le grand, l’incroyable, le sublime !
C’est le canyon dit le plus ludique d’Europe, rien que ça. La réputation du Llech n’est plus à prouver. Des dizaines de sauts, des dizaines de toboggans qui s’enchainent les uns après les autres. Situé dans le cœur du Canigou, il puise sa force, son eau dans des centaines de petits affluents dont les plus hauts débutent aux racines du Barbet. C’est un parcours faisable sans aucune expérience en canyoning et dès l’âge de 14ans, il nécessite une bonne condition physique. Je vous invite à le découvrir en détail sur les autres pages de mon site internet.

Descriptif
Il débute par un rappel, puis une succession de 2 petits toboggans. Le troisième toboggan, d’une hauteur de presque 10 mètres mène à un rappel sous cascade. Avec environ 12 mètres de hauteur, la cascade est relativement impressionnante. Puis une main courante sécurise un mini parcours d’escalade. Une fois arrivé en haut du précipice, un saut de 9mètres oubien 6 selon votre choix, vous attend. Un beau et très long toboggan vous propulse dans une piscine naturelle. Il vous faudra nager un peu afin d’atteindre une petite section de marche. Quelques petits obstacles et glisses vous mèneront à un toboggan notable puis un saut, puis un autre. Vous arriverez enfin à la machine à laver (un toboggan en virage avec une arrivée particulière). S’enchaînent ensuite : un toboggan puis le toboggan éjectable. C’est une difficulté majeure : Une glisse de 4 mètres vous propulse en haut d’une falaise. Je vous laisse imaginer la suite… Encore une glisse vous attend, puis un rappel de 15 mètres. Et enfin une succession de 3 « pentaglisses » vous mènera à la fin du canyon et à la marche de retour.

Le Taurinya

Situé sur les hauteurs du village de Taurinya, c’est un parcours montagnard qui est très prisé des débutants en recherche d’ une activité aquatique à la journée. Mais ne vous y trompez pas, il n’en demeure pas moins un grand canyon même pour les plus chevronnés d’entre vous. Il est à proscrire pour les jeunes de moins de 16 ans. Randonnée de plusieurs heures, glisses brutales, cascades et chutes d’eau de plus de 45 mètres, vues plongeantes et vertigineuses sont au rendez-vous.

Descriptif
Une randonnée d’environ 1h30 heure nous amène aux portes du canyon. Humidité, mousses et fraîcheur nous attendent pour le départ. Une première descente sur corde, de type escalade nous permet de démarrer. Plus loin, nous trouvons une chute d’eau . Elle peut être franchie en rappel ou bien en glissade monstrueusement effrayante. Une petite marche des plus glissantes nous dirige vers un rappel technique. Nous rentrons dans la partie centrale du parcours qui est relativement ensoleillé. Des petits sauts, des beaux rappels et un saut de 11 mètres sont présents. Nous arrivons enfin au premier rappel sérieux : environ 35 mètres en fil d’araignée avec une vue aérienne et plongeante sur la vallée. Une main courante à installer, nous permet l’accès en toute securité à une piscine suspendue en haut de la falaise. Un beau rappel (qui peut se terminer en toboggan), puis un autre (qui peut normalement se sauter, mais qui commence à manquer de fond ces dernières années) Un peu plus loin, nous voilà en haut de la cascade de 55 mètres. Elle se réalise en 2 étapes. Un petit rappel de 10 mètres permet de rejoindre les ancrages du rappel de 45 mètres. Nous voilà arriveés à la fin de ce parcours aquatique et au chemin de retour. Il est toutefois possible de continuer à suivre la rivière jusqu’au village avec quelques petits obstacles mineurs à la clé.

Le Cady

C’est un itinéraire très montagnard et relativement long. Il conviendra parfaitement aux amoureux de la montagne et aux randonneurs. Il est très connu par les adeptes de canyoning à Prades. En effet c’est un grand classique. Il comporte peu de glissades et peu de sauts. Sont principale intérêt, réside dans la beauté des gorges et des terres. Une bonne santé est requise, mais vous pouvez le faire même si vous êtes débutant et ce, dès l’âge de 15ans. L’eau est plutôt fraîche, je vous aurais prévenu…

Descriptif
Depuis le parking, une mini rando au fond d’une foret dense nous conduit au cours d’eau en 30 minutes. Les premiers kilomètres consistent à zigzaguer entre terre et eau. Nous pouvons affirmer que la première partie du canyon est une randonnée aquatique paisible. La grande vallée s’offrira à vous durant cette balade. Peu à peu, vous vous faufilerez dans les parois rocheuses et les étroitures du canyon. Quelques sauts et descentes viendront parsemer la balade (Un jump de 10m est possible). Plus tard, une course de rocher vient ralentir la progression. Puis la dernière partie du canyon arrive : Une succession de rappels forts sympathiques et particulièrement beaux. Il faudra une petite demi-heure afin de rejoindre « la cascade », puis encore une autre afin de rejoindre le parking aval.

Le Molitg

Appelé aussi « la Castellane », le Molitg (qui est aussi une commune) est le canyon des enfants et des familles ! C’est le parcours de Canyoning qui est le plus proche de Prades (environ 10 min). Il est parfaitement adapté à la découverte pour les plus jeunes et les personnes qui ont le plus d’appréhension envers l’activité. Il est court : pas plus de 1h30 permet de finir la descente. Les difficultés sont peu nombreuses et de faibles hauteurs. Les lieux sont étonnants,beaux, de par la couleur blanchâtre du rocher. Petit bémol : la sortie du canyon se fait sur une parcelle privée, l’autorisation est nécessaire.

Descriptif
J’ai réalisé une seul fois la Castellane : par conséquent je risque d’omettre certains détails, ne m’en voulez pas. La marche d’approche est quasi-inexistante. Le premier tiers est une randonnée rafraichissante avec des obstacles ludiques pour les plus jeunes. Au milieu du canyon nous ferons une pause autour d’une belle et grande piscine (communément appelée vasque). Cette vasque comporte un saut et un toboggan fort sympathique qu’il sera possible de refaire à gogo. Apres la pause nous poursuivons le cours d’eau. Les falaises blanchâtres se magnifieront autour de nous. Les glissades s’enchaineront jusqu’au dernier passage. Un câble nous permet l’accès à un rappel tyrolienne de 12 mètres de hauteur. Le canyon finit là.

Le St-Vincent

C’est le plus grand et le plus long canyon des Pyrénées Orientales. Il totalise 47 cascades ! Il y a de quoi faire. Une ambiance nature en haute montagne. Des paysages aériens et plongeants. Des toboggans suspendus en pleine parois formant de grandes dalles bombées. Des rappels (jusqu’à 70 m) déchirent l’immensité des gorges. A mes yeux, c’est la plus belle descente de canyoning d’entre toutes. Néanmoins, c’est un itinéraire long, physique et technique,réellement réservé aux pratiquants avertis.

Indications
Bien que je ne puisse pas vous le décrire entièrement au vu de sa longueur, je vais vous donner les grands axes. Sous une forêt humide qui n’est pas des moins déplaisantes, l’approche dure 2 heures 30, à condition d’adopter un bon rythme ; 2h30 pour 1000m de dénivelé. Le départ du canyon se remarque par l’embrasement de l’horizon qui se dégage et laisse place à un barrage casse-crues situe dans le lit de la vallée et de la rivière. Une grande dalle bombée marque le premier passage sur corde et l’aventure démarre ! Une succession de dalle s’entrecoupe de passages pédestres délicats dans un milieu encore verdoyant. Les toboggans suspendus en pleine paroi s’ensuivent. Le canyon s’enfonce dans les gorges, vers les rappels les plus profonds notamment le 70 m. Ce dernier se fait généralement en 3 étapes : 10, 20 puis 40 mètres. Nous atteignons le point le plus profond. Au-dessus de nos têtes 150 mètres de roche culmine. Les inlassables rappels s’enchainent jusqu’à la « Cascade des Anglais ». Pour le final, il n’est pas rare d’être applaudi par les randonneurs surpris de voir leur cascade assiégée par des cordes et des hommes. Une petite demi-heure, permet d’atteindre la voiture.

Les Cascades d’eau chaude

Petit spot encore peu connu, mais qui pourtant a une particularité de taille ! En effet, l’eau coule à plus de 40° ! Le secret de cet endroit réside dans une résurgence d’eau venue des entrailles de la terre. Une eau sulfureuse qui, en prime, est particulièrement bénéfique pour la peau ! C’est avant tout un canyon de détente et de bien être avec 3 rappels forts sympathiques. Je conseille ce canyon exclusivement en hiver, l’idéal étant sous la neige…effet contrastant garanti ! Il est très largement accessible aux débutants dès le plus jeune âge.