Présentation et location du matériel de canyoning en Pyrénées Orientales pour le Llech ou autres descentes.

Location de matériel de canyoning en Pyrénées Orientales

Première partie :
La location de matériel de canyoning pour les autonomes

Lors des sorties avec ma clientèle pour pratiquer le canyoning dans les Pyrénées Orientales je mets gratuitement à disposition de chacun un matériel adapté et personnalisé. Cependant, je propose également la location pour les personnes qui souhaitent partir à l’aventure seul et en autonomie. Pensez à me contacter à l’avance.

Tout mon matériel est aux normes CE. Il répond aux exigences et aux normes de la montagne. L’ensemble de mes EPI (équipement de protection individuelle : casque, baudriers, longes, etc) est répertorié conformément a la réglementation en vigueur dans un « registre des EPI ». Je le choisis spécifiquement en fonction de l’activité canyon bien qu’il puisse être utilisé pour d’autres activités de la montagne, comme l’escalade et l’alpinisme. Il est entretenu et révisé chaque année. Les combinaisons quant à elles, sont neuves en début de saison et s’usent au fur et à mesure que l’été passe. Choisissez bien votre période pour les locations !

 

Deuxième partie :
Présentation du matériel pour faire le Llech

Je vous propose de vous présenter tout ce que nous utiliserons ensemble pour faire le canyon du Llech. C’est également le même pour la location de matériel en Pyrénées Orientales que je propose en parallèle à ma fonction de guide.

Nous distinguons deux types de dispositifs : l’équipement individuel qui se compose uniquement de ce qui est sur vous et que vous seul aller utiliser. Et le matériel collectif que tous les membres du groupe vont utiliser lors de la descente et devoir porter à tour de rôle.

L’équipement individuel

La combinaison néoprène

Elément essentiel du pratiquant, elle joue un triple rôle : La combinaison est avant tout une protection thermique qui nous permet de nous protéger contre le froid. Sa matière particulière, le néoprène, est composée de micro bulles d’air qui permettent de faire isolant et forment un excellent barrage au froid. Les bulles d’air assurent également une bonne flottabilité aux individus qui la portent (un peu comme un gilet de sauvetage). Ainsi, même si on ne sait pas nager, le canyoning reste accessible (sous certaines conditions) puisque qu’on flotte véritablement. Et enfin le troisième rôle, celui qui plaît le moins au moniteur : c’est la protection de la peau… En effet, les canyons sont très abrasifs, vous êtes souvent amenés à vous appuyer sur les rochers, sur les genoux, vous glissez dans les toboggans : fort heureusement notre peau n’est pas directement en contact avec la roche grâce à la combinaison. On peut mesurer cet effet en constatant l’usure des combinaisons.

Personnellement, je privilégie les combinaisons composées d’une seule pièce, car celles qui sont constituées de deux pièces : une salopette plus une veste, sont lourdes (en poids), difficiles et longues à mettre. De plus nous sommes dans un département doux et privilégié, il est inutile voir inconfortable d’avoir une protection trop importante.

De bonnes chaussures

Dans les Pyrénées Orientales les descentes de canyons sont particulièrement glissantes et les marches d’approche chaotiques. Le Llech n’y échappe pas ! Sa marche d’approche et de retour sont particulièrement raides et comportent de nombreux cailloux. Les roches du canyon qui sont la plupart du temps mouillées, sont très glissantes. La qualité des chaussures est importante afin que vous puissiez prendre un maximum de plaisir durant votre descente. Sachant que je ne fais pas de location ni de prêt de chaussures (hormis dépannage), Je ne peux que vous conseiller d’investir dans des chaussures prévues pour le canyoning. Le modèle étant le plus connu s’appelle « la Canyoneer », mais il est onéreux. Pour les personnes qui n’ont pas de soucis de cheville, une alternative moins onereuse existe. Ce sont des sabots de jardin ! En effet les sabots « Garden » de Blackfox ont une adhérence exceptionnelle sur les rochers humides, et le tout pour moins de 20e.

Sinon, vous pouvez toujours prendre votre bonne paire de baskets usagés qui conviendra aux marches pédestres, mais attention aux glissades durant votre descente.

Un baudrier entièrement équipé

Je vous mets à disposition des baudriers (aussi appelés harnais) : « top canyon Harnais » de la marque Singing Rock. C’est le baudrier le plus solide que je connaisse. Le pontet (la partie ou l’on accroche les mousquetons) est véritablement indestructible. Les harnais sont tous équipés de 2 longes qui permettent de s’accrocher sur les mains courantes (Cable pour se sécuriser le long des falaises). Ils sont aussi équipés d’un mousqueton et d’un huit. Le huit et un appareil d’assurage (en forme de numero 8), pour réaliser les descentes en rappel.

Un casque normé montagne

Bien que d’une utilité exceptionnelle, le casque se révèle indispensable. Les rares fois ou des chutes de pierre ont lieu, les rares fois ou par mégarde vous glisserez ou ne contrôlerez plus vos descentes, il sera votre allié !

Les casques que je mets à votre disposition durant la pratique du canyoning Pyrénees à Prades sont des casques multi-activité montagne. Cet année, j’ai renouvelé mon parc de casque avec un modèle spécial canyon mais qui est aux normes pour toutes les activités de montagne.

Dispositif de sécurité

Il y a une certaine quantité de matériel qui permet d’effectuer des « réchap » et manipulations de secours en cas de nécessité (remontée sur une corde, remontée d’une victime dans un rappel). Cet équipement nécessite un minimum de pratique et d’expérience afin de pouvoir être utilisé. C’est pour cela que je ne le mets pas à disposition. Durant les sessions que j’encadre je suis le seul à en avoir.

L’équipement collectif

Les cordes

Ils nous faudra 2 cordes de 33 mètres minimum. La première nous permettra de réaliser les descentes en rappel arrosé et autres obstacles nécessitant l’usage de la corde. La seconde est une corde de sécurité. En effet, la première pourrait se bloquer lors de son utilisation ou encore même se déchirer, ce qui la rendrait hors d’usage. Il vaut mieux partir avec deux, croyez moi.

Les kits

Les kits sont des sacs de transport spécialement conçus pour le canyoning. Ils ont la particularité d’être troués à divers endroits du sac, ce qui permet à l’eau de pouvoir circuler et s’évacuer du sac. Bien que personnellement j’utilise une autre technique, les cordes sont généralement transportées dans les kits.

Le bidon

Accessoirement, le bidon est une poche d’air qui permet de faire flotter le kit. Mais il sert avant toute chose à transporter du matériel de premiers secours.

La trousse à pharmacie

En cas d’accident, une pharmacie pour assurer les premiers besoins est indispensable. Pour ma part cette trousse comprend aussi de quoi grignoter, une lampe frontale étanche, un téléphone de rechange, une batterie de secours pour téléphone, une couverture de survie avec une bougie comme source de chaleur.

Le téléphone

Il est vital de disposer d’un moyen de communication fonctionnel. Malgré qu’une antenne multi-operateur se trouve au village de Esthoer le réseau ne passe pas partout. Cette antenne est une antenne 3G. Il semblerait que la 3G soit une technologie qui puisse difficilement franchir les vallons des montagnes, comme le peut pourtant la 2G. Le réseau le plus fonctionnel dans le Llech semble être, d’après mes tests, SFR et secondairement Bouygues Télécom.

Toutefois, les secours étant accessibles même si votre opérateur ne capte pas, le plus important est de disposer d’un téléphone ayant une bonne capacité d’émission et réception. Cette capacité provient essentiellement de la taille de l’antenne qui malheureusement ne mesure que 2cm sur 1mm dans les smartphones actuels. En dernier recours, si le 18 ne fonctionne pas : composer le 17, qui selon les rumeurs serait reliés sur les fréquences de l’armée française.