Les plus beaux parcours de canyoning à Ceret dont le canyon des Anelles

Découverte des Anelles et du canyoning a Ceret

Descente de canyoning a Ceret

Bienvenue à Céret, la ville du Canyoning ! C’est un véritable temple de l’eau ! Le village se situe dans le Vallespir, à environ 35 minutes de route de Perpignan et de Argeles. Sa proximité avec les grandes communes, mêlée à la beauté de ses descentes, en font une destination incontournable et de qualité. La commune ne comporte qu’un seul canyon : Le Baoussous. C’est une descente d’initiation très sympa pour toute la famille et notamment les plus jeunes. Les 2 autres descentes, dont la plus connue est les Anelles, sont à Reynes (petite bourgade juste à côté). Le départ et l’accès des Anelles se font à Ceret. C’est également mon lieu de travail ou je passe ma vie durant tout l’été. Et oui ! Même si j’aime le canyon du Llech : je ne le réalise que quelques fois par semaine tout au plus. Dans cet article je vais vous présenter en détails les trois canyons les plus réputés. Ils sont effectivement éloignés du Llech (géographiquement), mais ils en valent bien le détour.

Le Canyon des Anelles à Ceret : une vraie merveille

Le canyon des Anelles est le plus connu d’entre tous. Il accueille quelques dizaines de milliers de pratiquants chaque année. C’est la descente de canyoning de Ceret qui est la plus prisée dans le Vallespir. Le parcours est de premier choix pour les amateurs comme pour les plus chevronnés. En effet, les obstacles et les difficultés sont contournables et d’intensité réglable (notamment les sauts qui sont facultatifs et leur hauteur qui peut être adaptée à chacun). Dès l’âge de 10 ans.

Description
Environ 15 minutes de marche ombragée à travers les hêtres, vous amènent à la rivière. Une grande vasque (nom donnée aux piscines d’eau) vous conduit à l’aide d’une main courante à la première descente d’une cascade d’environ vingt-cinq mètres de hauteur. Généralement, dans cette cascade la corde n’est pas installée jusqu’en bas. Je laisse environ trois à quatre mètres de vide entre le bout de la corde et l’eau, vous permettant ainsi de faire un toboggan plutôt sympa ! A l’arrivée c’est un véritable lagon qui vous accueille. Au-dessus de vos têtes, se dressent d’immenses parois de gneiss. Un peu de natation vous permettra d’atteindre un passage glissant qui nécessite de s’aider d’un bout de corde. Une balade rafraichissante, aux mille couleurs et parsemée de petits jeux vous attend. Puis le premier saut d’une hauteur de 5 mètres vous est proposé. Il n’est en aucun cas obligatoire et il est aisé de le contourner. L’accès se fait grâce à une main courante et peut-être un peu délicat si vos chaussures ne sont pas adaptées. Plus loin, un lagon étroit et long enchainera tantôt de la nage et tantôt des passages sur corde jusqu’à atteindre « la Plage ». C’est un bel endroit qui comporte une plage de sable ou l’on y fait souvent une pause. Les plus téméraires pourront tenter le saut de 7 m, les autres pourront « s’entrainer » aux 3 mètres ou encore rester sur le bord de la plage pour observer la scène. Légèrement plus loin, vous pourrez accéder à une vasque suspendue en pleine paroi : soit en exécutant un saut, soit en toboggan, ou encore en rappel. Un magnifique rappel/toboggan est à la suite du programme (La hauteur du toboggan est réglable afin de convenir à chacun). Nous arrivons à un saut facultatif d’environ 4 mètres à refaire à gogo. Puis une petite glissade marque le début de la randonnée aquatique. C’est de nouveau une traversée aux couleurs surprenantes : l’eau devient particulièrement claire et transparente avec une légère coloration verdâtre. Un passage sous-terrain vient magnifier votre traversée avant de finir le canyon quelques lieues plus loin.

Le Canyon du Baoussous

C’est le seul canyon qui est véritablement référencé sur Céret. Pour dire, l’arrivée se fait à 10 minutes à pied du centre-ville, au lieu-dit la « Cascade », bien connu des Ceretans. Idéal pour une première approche de l’activité, le Baoussous saura satisfaire toute la famille, dès l’âge de 8 ans. Sa durée est d’approximativement 3h. Tel un grand canyon : il comporte tous les obstacles de l’activité canyoning mais en beaucoup plus accessible. Je vous propose de les découvrir.

Descriptif
Une promenade de seulement 10 minutes nous guide aux premiers pas de votre sortie. Trois beaux toboggans de dénivelé raisonnable, nous mettent en jambe. Un passage pédestre légèrement épineux se termine par un jump de niveau abordable. L’excursion se poursuit par une courte marche sous une forêt qui tapisse la rivière. Elle débouche sur un beau rappel. C’est le moment d’apprendre les techniques de descente sur corde et d’appréhender votre vertige. Vous pourrez ensuite arriver à une très belle vasque qui comporte de part et d’autre : un toboggan et un saut. C’est le moment de faire une pause avant de continuer vers le mini jump, puis vers quelques petites glisses. Une cascade nécessitant l’usage de techniques canyoning particulières arrive. Sa fin se fait en pleine eau, dans une sorte de trou sphérique plutôt surprenant au premier abord ! Une légère marche qui s’entrecoupe de petits obstacles vient bonifier la descente jusqu’à atteindre la deuxième partie du canyon. Celle-ci se reconnaît aisément par les grandes falaises et gorges qui viennent percer les cimes au-dessus de nos têtes. Un magnifique rappel, (que nous réaliserons en se laissant glisser sur le dos car très glissant) nous plonge dans les profondeurs des lieux. Puis un autre s’enchaine immédiatement, nous menant à la dernière et plus impressionnante cascade : la fameuse « Cascade ». C’est un magnifique final à franchir avec la corde, qui est souvent applaudi par les passants curieux ! Compter quinze minutes pour le retour à la voiture.

Le Canyon du Mas Calsan

A mes yeux, c’est le plus beau canyon de la zone de Ceret et plus globalement de l’ensemble du Vallespir. Le Mas Calsan est un superbe canyon qui se réalise à la journée complète. Je le fait exclusivement au printemps puisque c’est la seule période de l’année ou l’eau coule suffisamment. En effet, à partir du mois de septembre le canyon devient entièrement sec. Bien que la difficulté reste modérée, je ne le conseille pas pour l’initiation, car il est plutôt exigeant physiquement, long, et un poil engagé. Mais croyez-moi, l’effort physique vaut le coup pour cette descente d’exception.

Descriptif
Désolé pour ceux qui voulaient tous les détails, mais les obstacles étant nombreux, je vais vous décrire la descente dans sa globalité. Vous viendrez la faire pour voir de vos propres yeux ! Pas loin de quarante-cinq minutes permettent l’accès à la rivière. Le départ est particulièrement ludique avec de nombreux toboggans et sauts. Une vasque remarquable arrive. Elle peut se sauter de façon très technique : en enchaînant une course sur une dalle (sur des rochers) puis en sautant au bout de cette dernière. Plus loin, un passage est également remarquable : une gigantesque faille entre deux parois écartées d’approximativement 50 centimètres et hautes de 40 mètres. Harnaché par votre baudrier, vous devrez descendre dans cette étroiture. L’arrivée se fait suspendue sur une falaise qu’il faudra aussi franchir avec la corde. Ensuite les gorges s’ouvrent, l’activité marque une pause, c’est le moment de casser la croute puisque il est déjà 13h. 20 minutes à pied nous permettent d’atteindre la seconde section. Celle-ci commence par un magnifique rappel en fil d’araignée autour d’un décor humide constitué de mousses verdoyantes et de fougères. Il reste encore quelques sauts et toboggans, 2 rappels remarquables, et 2/3 plus petits avant d’atteindre la fin du canyon et le retour.